Tricot

Tricoter des chaussettes : ma revanche !

Après deux premières tentatives à tricoter des chaussettes, la troisième a fini par payer ! Vous pouvez retrouver le résumé de ma première chaussette , dans l’article « c’est formidable Thérèse ! »

Pour mon deuxième essai, je me suis aidée du modèle gratuit d’Elise Dupont « les chaussettes de la schtroumpfette ». Le patron est clair, la mise est page est soignée. Chaque étape est bien expliquée et il y a un renvoi vers une vidéo pour le montage des orteils.

Je préfère tricoter les chaussettes en toe-up car on peut facilement ajuster la hauteur en fonction de la quantité de laine que l’on a.

Même si le résultat ne fut pas celui escompté (principalement à cause d’un souci de taille alors que j’ai tricoté le même nombre de mailles avec le même numéro d’aiguille !) ça m’a permis de m’entrainer sur les parties techniques avant de me lancer !

Ah, j’oubliais un détail qui a toute son importance : j’ai abandonné les aiguilles doubles pointes pour les Hiya Hiya sharp en 23cm et c’est le top ! Bye bye les problèmes de tension et les démarcations que j’avais avec le magic loop ou les doubles-pointes. Je suis réconciliée avec les projets de petites tailles grâce à ces aiguilles !

Pour ce troisième essai, j’ai fait simple en utilisant le motif des Hermione’s everyday socks . C’est un modèle gratuit, en anglais, et disponible sur Ravelry.

3704532404_227f070d7a_n

Mon but ? Réussir parfaitement les orteils, le talon et les côtes.

Techniques utilisées :

  • Judy’s magic cast-on pour le montage des orteils
  • le très connu « fish lips kiss heel » pour le talon
  • rabattage élastique des mailles suivant la méthode d’Elizabeth Zimmermann

Le résultat est très encourageant ! C’est le genre de projet très gratifiant !

Le fil est un peu épais. Vu que je tricote lâche, j’ai pris des aiguilles en 2mm et j’ai fait des augmentations jusqu’à avoir 56 mailles au lieu des 64 indiquées.

Sur les photos, on peut voir qu’une chaussette est plus foncée que l’autre pourtant ont été tricotées avec le même écheveau ^^. La laine vient de chez Lanitium ex machina, coloris cherry cabaret de la gamme glitter sock. La qualité est top. Et contrairement à ce que je pensais, elle ne gratte pas. Je la trouvais un peu rêche en la tricotant.

Ce projet m’a permis de sortir de ma zone de confort et découvrir de nouvelles techniques. Rapide et sympa à tricoter. Les chaussettes, c’est LE projet nomade par excellence ! J’ai déjà commencé une nouvelle paire ! Et pour ne pas avoir le « syndrome de la deuxième chaussettes », j’ai commandé mes aiguilles en double pour les tricoter en même temps !

Je vous souhaite un agréable week-end ! A très vite !

Publicités

3 thoughts on “Tricoter des chaussettes : ma revanche !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s